Beyond The Styx

metal hardcore alternatif —

Tours

(37)


Propul'son départemental 

/ Propul'Son 37

Au crépuscule de l’an 2010, aux portes de Tours, est apparu Beyond The Styx. Combo aux intentions premières résolument metal mardcore, BTS expérimente une étrange production musicale du fait de ses influences particulièrement diversifiées… Tantôt assimilé deathcore par certains, tantôt metalcore par d’autres, BTS se résume par défaut à une sorte de chimère musicale : alternative ghost hardcore ; composée de riffs bruts hardcore et metal, teintés d’harmonisations malsaines, de beatdowns ectoblastiques et d’envolées post chaotiques, le tout relié par un chant aux traits psycho/schizophréniques, à la limite de la possession. Autour de cette hybridation musicale germent des textes s’inspirant de la rencontre de la mythologie greco-chrétienne et de l’âme des temps modernes. Leur musique relève d’un voyage dans les profondeurs de l’âme humaine, entre vents de furie, vagues de désespoir et typhons de folie… Tel un radeau de la méduse s’aventurant contre vents et marées sur les eaux tumultueuses du Styx à la recherche d’une improbable terre ferme. Qui que nous soyons, chacun est voué malgré lui à exister d’un côté ou l’autre du Styx… Aguerri de plus d’une cinquantaine de concerts (dont trois tournées) réalisés sur plus de dix régions et quatre pays, Beyond The Styx s’est produit à plusieurs reprises auprès de groupes de renommée internationale tels que Nasty, Klone, Hacride, Ultra Vomit, Zuul FX, The Rodeo Idiot Engine, Purest Of Pain… Fort d’un nouveau line up, BTS esquisse l’avenir en assurant la succession de son précédent EP « Sloughing Off The Shades » (production DOME Studio : T.A.N.K., KRONOS, One Way Mirror, Lyzanxia…) par un ambitieux premier album « Leviathanima » portant à son paroxysme une expérimentation aussi malsaine qu’incisive.

fiche annuaire sur fracama.org site web facebook twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *