The Finkielkrauts

indie rock pop —

Tours

(37)

Créés de façon informelle à Tours pendant l’été 2008, The Finkielkrauts n’étaient pas faits pour durer. Ce n’est que grâce au coup de boost de l’antenne locale Radio Béton, qui les programme en concert après être tombée sous le charme de leurs bricolages sonores, que la blague d’agit-prop bruitiste se transforme en véritable foyer d’insurrection déjanté sur la scène rock de la France post-moderne. Quelques mois plus tard, suite à une collaboration avec Rubin Steiner, les Finkielkrauts sortent leur premier EP, Distance, qui fait l’unanimité chez les critiques tout en assurant des coulées de sueur et des hématomes au public qui s’aventure à leurs concerts.

La distance, c’est ce qui caractérise les Finky, qui se répartissent aux quatre coins de la France. Cette distance leur pose un impératif d’urgence pour se retrouver, composer, tourner… Ainsi, c’est l’urgence qui constitue l’identité des Finkielkrauts, dont la rigueur décontractée les a poussés à enregistrer un nouvel essai, qui sorti sous le titre de Smog.Toujours accueillante mais plus hargneuse, leur musique oscille entre l’hypnose vitaminée et l’ironie neurasthénique. Portée par un beat entêtant et dansant, elle s’ouvre à des plages de guitare et de synthé tantôt stridentes, tantôt atmosphériques, le tout recouvert par une voix qui se la joue crooner pornographique. Cousins de Wire, A Place To Bury Strangers, The Eighties Matchbox B-line Disaster ou encore Cheveu, les Finkielkrauts sont avant tout eux-mêmes, et comptent bien le prouver en live !

fiche annuaire sur fracama.org site web facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *